0

Avoir des idées géniales plein la tête et un projet c’est bien mais avoir de l’argent pour financer sa mise en oeuvre, c’est encore mieux.


La question du pitch se pose assez vite quand on prépare une levée de fonds.

De nos jours les accélérateurs de startups se multiplient et les journées de démonstration aussi; ou des dizaines de startups pitchent dans de grandes salles en quelques minutes.

Le but est de dire juste assez pour convaincre les partenaires, les investisseurs et les clients, à vouloir en savoir plus.

Ce qui fait du pitch de startup une discipline structurée et un exercice codé avec sa littérature de recherche et ses experts.


Cet article vous aidera à devenir un pro du pitch de startup très rapidement.


Le « pitch deck » de startup c’est quoi ?


   Le « pitch deck » en français « pont de lancement » fait référence aux 10 à 20 pages de présentation que les startups utilisent pour présenter leur projet à leurs potentiels investisseurs.


Le but essentiel du « pitch deck » est de présenter le projet entrepreneurial de l’entreprise, son business plan et sa vision globale, mais le plus important c’est de donner envie d’en savoir plus sur vous.

La structure d’un pitch deck dépend surtout des circonstances dans lesquelles se passe la présentation.

Pour une présentation en face à face (demo day), on privilégie l’aspect visuel, en limitant le recours au texte. L’objectif étant que les investisseurs situés au fond de la salle puisse voir votre présentation.

Par contre si la présentation est envoyée par email, il faut que tous les éléments de présentation soit présent dans le pitch deck. Dans ce cas, on aura beaucoup plus recours au texte.


Comment réussir son pitch ?


Connaître son auditoire

Les accélérateurs de startups, les incubateurs,les investisseurs et les fonds de capital-risque assistent quotidiennement à des centaines de pitchs d’entreprises, et cela dure généralement moins de 2 minutes par candidat.


C’est donc le temps dont vous disposez pour les convaincre et pour vous faire remarquer.


Apprendre à se vendre et à vendre son équipe

La plupart des entreprises à leurs débuts n’ont rien d’impressionnant.

C’est en vous observant que les investisseurs sauront si votre startup a ou non un potentiel suffisant pour créer ou pénétrer un marché, avec des moyens supplémentaires.


Nous vous conseillons de parler du plus grand challenge auquel vous avez été confronté, professionnel ou non. Le but est de prouver que vous n’avez pas peur de travailler dur, sur le long terme et montrez que vous êtes efficace.


Le point fort des fondateurs des startups les plus glorieuses est généralement la capacité de faire beaucoup en peu de temps.


Présentez-vous de manière professionnelle, avec confiance et ne vous dévalorisez pas ! Ne soyez pas arrogant non plus.


Il faut Insister sur vos succès et employez vos échecs pour souligner les leçons que vous avez pu en tirer.


Comme dans les groupes de musique, les fondateurs d’une startup se séparent assez souvent.

Mettez donc en avant les liens que vous avez avec votre équipe et le fait que vous êtes complémentaires pour rassurer les investisseurs.


Si vous avez des lacunes dans un domaine ou un déséquilibre dans un autre, expliquez comment vous comptez y remédier.


Communiquer sur des éléments concrets

Soyez précis et concis dans votre description.

Pour un investisseur, ce que vous n’arrivez pas à décrire précisément n’a aucune chance d’être mis en œuvre.Il faut etre clair et rigoureux, surtout s’il s'agit de mode : vous devez démontrer rapidement que vous n’êtes pas là pour surfer sur la dernière tendance.


Insistez bien sur l’expérience de l’utilisateur final, il faut réussir à aider l’investisseur à se projeter lui-même en train d’utiliser le produit. 

Par rapport à votre produit, décrivez précisément ce qui existe aujourd’hui et ce qui existera d’ici quelques semaines. N’hésitez pas à donner de la perspective en évoquant votre vision à long terme du marché.


Avoir une vision unique

Il faut souvent plusieurs années d’analyse minutieuse pour pouvoir diriger une startup .

Montrez aux investisseurs que vous connaissez votre marché.

En effet quelque soit le niveau d’un investisseur et son expertise il n’est pas expert dans votre domaine, il se souviendra certainement de vous s’il apprend quelque chose grâce à votre pitch.

Si vous n’arrivez pas à identifier vos concurrents c’est que votre marché n’est probablement pas si attractif et votre démarche n’est pas unique.

Dans le cas contraire vous devez parler de ce qui vous différencie de vos concurrents et de ce qui vous permettra de prendre leur mesure.


Cibler un marché attractif

Des entreprises juste saines n’est pas le but des investisseurs.

Ces derniers recherchent avant tout des entreprises qui ont le potentiel d’aller très loin !

Est ce que votre marché vous le permet ?


En effet si c’est évident pour certains secteurs, ça l’est beaucoup moins pour d’autres.

Vous devez prouver avec des données réalistes que des portes s’ouvriront par la suite si vous ciblez un marché spécifique.


Les investisseurs recherchent des startup qui ont la capacité à devenir leader sur leur marché.

Vous devez vous poser ces questions : Comment je compte prendre le dessus sur les acteurs déjà en place ? Pourquoi ma stratégie ou mes produits m’aideront à me démarquer par rapport à mes concurrents potentiels ?


Se Présenter comme une startup prometteuse et non pas une multinationale

Les investisseurs savent faire la différence mais rassurez vous la rentabilité n’est pas encore ce qui les intéresse, vendez leur la croissance!

Ne gaspillez pas votre temps pour démontrer l’étendue de votre offre, surtout si votre produit est encore faible sur certains points et concentrez-vous sur les points forts de votre équipe pour prouver que votre modèle fonctionne.


Développer très vite des prototypes concluants

Il est primordial d’impressionner votre interlocuteur dès sa prise en main du produit. Qu’il s’agisse d’un logiciel ou d’une application, allez droit au but; il est inutile d’expliquer toutes les fonctionnalités.

S’il est encore tôt pour montrer un prototype, contentez vous de photos, une vidéo ou une maquette qui mettent en avant votre sens du design et de l’ergonomie.


Maîtriser les chiffres

Il faut maîtriser trois questions fondamentales : connaissez-vous vos indicateurs de performance ? Les suivez-vous et à quelle fréquence ? Est ce que vos chiffres sont bons par rapport au temps que vous avez investi jusqu’à présent ?


Prouvez également que vous maitrisez les indicateurs de performance qui permettent d’évaluer les startups avec un business model similaire ou celles de votre secteur.


Profitez du fait que les investisseurs étudient des centaines de données par jour et que personne ne peut retenir tous ces chiffres et mettez en avant les indicateurs qui prouvent que votre modèle est prometteur.


Si vous avez lancer votre projet il y a quelques années mais vous vous n’ete pas consacré à temps plein, citez plutôt la date de la création de votre startup, inutile de mentionner la date où votre idée a germé puisque plus votre entreprise est ancienne, plus la barre est haute.


Pour conclure, un échec ne signifie pas forcément que la société n’est pas au niveau, des investisseurs ont décliné plusieurs entreprises à fort potentiel, parfois même à plusieurs reprises.


Si votre pitch n’a pas convaincu cette fois-ci, ne baissez pas les bras et persévérez, les opportunités sont partout.


Progressez, améliorez votre produit et votre pitch, et préparez-vous à reprendre la bataille !



A PROPOS DE L'AUTEUR

Imen Boumiza

Auteur sur IBDA



COMMENTAIRES (0)

VOUS DEVEZ VOUS CONNECTER POUR POUVOIR COMMENTER